• Accueil
  • > la liste noire des paradis fiscaux, c’est fini ?

la liste noire des paradis fiscaux, c’est fini ?

g20.jpg

Les quatre pays placés la semaine dernière dans la liste noire des paradis fiscaux de l’OCDE en ont été retirés mardi après avoir pris l’engagement de respecter les normes internationales en matière d’information bancaire.

Le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines et l’Uruguay rejoignent la Suisse, le Luxembourg et une trentaine d’autres états et térritoires sur ‘la liste grise’ des pays ayant pris des engagements non encore traduits en actes, a annoncé l’Organisation de coopération et le développement économique.

A la demande des dirigeants du G20 réunis jeudi dernier à Londres, l’OCDE a publié trois listes noire, grise et blanche qui identifient respectivement les centres financiers les moins coopératifs, ceux ‘entre deux’ et ceux qui ont signé toutes les conventions internationales.

  »Ce changement si important par tant de juridictions (…) est un des premiers résultats concrets du sommet du G20″,  s’est félicité Angel Gurria, sécretaire général de l’OCDE, lors d’une conférence de presse mardi.

Gurria, qui rencontrait la presse pour la première fois depuis la publicitation des listes, a été assailli des questions des journalistes suisse étonnés que la chine figure sur la liste blanche des pays vertueux malgré des interrogations sur les normes de l’OCDE à Macao et Hong Kong.

Le patron de l’OCDE a évacué les questions et indiqué clairement que l’organisation entendait balayer devant sa porte  en exigeant de ses états membres, Suisse et Luxembourg en tête, qu’ils se conforment aux régles de bonne conduite.

‘Nous voulons les voir faire des progrès’ a-t-il dit.

la Suisse et le Luxembourg, parmi d’autres, avaient annoncé avant le sommet du G20 qu’ils s’emploiraient à se conformer aux normes de l’OCDE.

Angel Gurria a estimé qu’il fallait à présent maintenir la pression pour que les ‘répentants’ tiennent leurs engagements. Des sanctions seraient un signe d’échec a-t-il dit.

Les pressions commencent d’ailleurs à porter leurs fruits.

Selon des documents de l’OCDE, l’Irlande a pu collecter l’équivalent d’un milliard de dollars qui aurait autrement échappé  son fisc. Et le gouvernement néerlandais a récemment fait état d’une hausse notable de contribuables venant déclarer spontanément des comptes bancaires à l’étranger.

Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Selon certaines estimations américaines, ce sont plus de 100 milliards de dollars qui échappent chaque année aux mailles du filet.

L’important maintenant sera de voir si l’élan politique du sommet du G20 se maintient dans la durée. L’OCDE a commencé à travailler sur le front fiscal il y a dix ans, après la crise asiatique, mais le soutien politique s’était rapidement dissipé.

édité par Véronique Tison

  

Laisser un commentaire




Science Actu magazine |
中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La QUENELLE
| Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...